Tête de tambour de Sol Elias

Une vengeance, celle d’un fils, atteint de schizophrénie, prêt à tout pour détruire sa famille. Un redoutable drame en huis clos. Que fait-on lorsqu’on a hérité d’un « paquet de génétique avariée », d’une tête pourrie au « sous-gène » de la psychose ? Faut-il mettre ses parents au tribunal ? Faut-il se maudire ou accepter sans mot dire la condamnation sociale et générale pour « péché de différence » ? Diagnostiqué schizophrène, Manuel s’y refuse et promet d’avoir sa revanche : il sèmera tant qu’il en aura la force la discorde et transformera son foyer et celui des autres en un « âtre de guerre ».

31Ovt+TplfL._SX195_

Les immortalistes de Chloé Benjamin

A quoi ressemblerait votre vie si vous connaissiez la date de votre mort ? New York, été 1969. Pour tromper l’ennui, les enfants Gold ne trouvent rien de mieux à faire que d’aller consulter une voyante capable de prédire avec exactitude la date de leur mort. Si Varya, Daniel, Klara et Simon veulent tous savoir de quoi demain sera fait, ils sont loin de se douter de ce qui les attend. Des années plus tard, hantés par la prophétie, ils vont faire des choix de vie radicalement opposés. Doivent-ils prendre au sérieux cette prémonition ? N’est-ce la puissance de l’autosuggestion qui pousse les Gold à faire des choix qui les conduisent irrémédiablement vers leur mort ? J’ai bien aimé

51UD809gTuL._SX195_

Love de Toni Morrison

Dans les années quarante, Bill Cosey possédait un hôtel pour Noirs fortunés sur la côte Est des États-Unis. En 1971, à sa mort, tout bascule ; l’ancien lieu idyllique se transforme en un champ de bataille où s’affrontent des femmes obsédées par son souvenir. Désormais âgées, liées par la jalousie et la douleur, May, Christine, Heed, Vida – et même L – ne peuvent oublier cet homme charismatique et monstrueux, qui a incarné leurs désirs de père, mari, amant, protecteur et ami. Love est une hallucinante plongée dans les tourments de la communauté afro-américaine. Sans les clichés bien-pensants ni les bons sentiments d’usage. C’est quand j’ai compris le rôle de ses trois femmes que j’ai commencé à comprendre où l’auteur voulait allé.

519I5hdsJoL._SX210_

Des vies séparées de Sophie Pialet

S. travaille dans une maison de couture parisienne, elle est mariée et sa vie conjugale ressemble à une image d’Épinal, à un ciel sans nuage. Jusqu’au jour où elle rencontre un autre homme, un Italien, charmant : très vite, ils s’engagent dans une relation passionnelle, pleine de danger et de folie. Malheureusement, le bonheur ne dure qu’un temps, les secrets et les mensonges deviennent destructeurs et le moment du choix arrive vite. Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore. Le mari ou l’amant ? Ce texte  émouvant, peint avec une justesse incroyable les affres de la passion et les écueils du couple en livrant des sentiments intenses et douloureux. Un beau roman d’amour, fort et triste.

pialet

Les testaments de Margaret Atwood

Quinze ans après les événements de La Servante écarlate, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l’intérieur. À cet instant crucial, les vies de trois femmes radicalement différentes convergent, avec des conséquences potentiellement explosives. Deux d’entre elles ont grandi de part et d’autre de la frontière : l’une à Galaad, comme la fille privilégiée d’un Commandant de haut rang, et l’autre au Canada, où elle participe à des manifestations contre Galaad tout en suivant sur le petit écran les horreurs dont le régime se rend coupable. Aux voix de ces deux jeunes femmes appartenant à la première génération à avoir grandi sous cet ordre nouveau se mêle une troisième, celle d’un des bourreaux du régime, dont le pouvoir repose sur les secrets qu’elle a recueillis sans scrupules pour un usage impitoyable. Et ce sont ces secrets depuis longtemps enfouis qui vont réunir ces trois femmes, forçant chacune à s’accepter et à accepter de défendre ses convictions profondes. Cette lecture m’a beaucoup plu. Le final sous forme de colloque d’historiens, plusieurs générations après les faits est vraiment une trouvaille. Une excellente lecture qui pose de bonnes questions

atwood

La fille sauvage de Jim Fergus

En 1932, au cœur des territoires vierges de la Sierra Madre, un chasseur de pumas fait une bien étrange capture : celle de la Nina Bronca, jeune femme appartenant à l’une des dernières tribus apaches vivant à l’état « sauvage » dans les montagnes. Exposée aux yeux de tous comme une bête de foire, ligotée à moitié nue sur le sol glacial d’une cellule, elle ne souhaite plus qu’une seule et unique chose: se laisser mourir. C’est compter sans l’aide miraculeuse de Ned Giles, apprenti photographe qui, accompagné d’une courageuse anthropologue, d’un étudiant dandy et de deux éclaireurs indiens, va braver la mort et les dangers afin de ramener l’envoûtante sauvageonne parmi les siens. Au risque de croiser le chemin du terrifiant Indio Juan, redoutable chef apache dont la barbarie n’a d’égale que sa monstrueuse difformité physique… Des personnages attachants, surtout côté Apaches, un style fluide qui accompagne l’action, une autre vision de l’Amérique des années 20 … Bref, un bon moment de lecture !

fergus1

Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim

Jeanne Hébuterne est une jeune fille quand, en 1916, elle rencontre Amedeo Modigliani. De quinze ans son aîné, il est un artiste « maudit », vivant dans la misère, à Montparnasse. Elle veut s’émanciper de ses parents et de son frère, et devenir peintre elle aussi. Ils tombent fous amoureux. De Paris à Nice – où ils fuient les combats de la Première Guerre mondiale –, ils bravent les bonnes mœurs et les interdits familiaux. Mais leur amour incandescent les conduit aux confins de la folie.

41gjE1oLmFL._SX195_